Lexique

 

Aimant permanent : Un aimant est un objet fabriqué dans un matériau magnétique dur, ayant pour caractéristique  particulière d'exercer une force d'attraction sur tout matériau ferromagnétique. De plus, un aimant possède deux pôles, nord et sud, et crée autour de lui un champ magnétique. Un aimant cherche toujours à s’orienter dans le sens de ce champ magnétique

Bobinages triphasés : correspond au stator d’un moteur synchrone, dans lesquels les bobinages sont disposés en étoile ou en triangle.

DAVG (Dura Heart™) : Dispositif d’Assistance Ventriculaire Gauche

Diamagnétique : Se dit des corps qui, situés dans un champ magnétique, ont la propriété de s'aimanter en sens inverse des aimants et qui sont repoussés par ceux-ci. Ce sont des corps très faiblement influencés par les champs magnétiques. (Exemple : le graphite pyrolytique)

Diamagnétique parfait : Cas des supraconducteurs. Ils sont dits diamagnétiques parfaits car toute variation de champ magnétique entraîne en leur sein des courants induits qui ne sont pas amortis du fait de l'absence de résistance. Ces courants induits créent un champ magnétique induit qui compense exactement la variation du champ magnétique extérieur. C’est cette propriété qui est utilisée pour réaliser la lévitation magnétique des supraconducteurs.

Electroaimant (ou Electro-aimant) : Un électroaimant est un appareil destiné à produire un champ magnétique élevé, ceci grâce à une alimentation électrique. Un électroaimant est constitué d'un bobinage, et souvent, d'une pièce en matériau ferromagnétique appelé circuit magnétique. Quand ce bobinage est parcouru par un courant, il crée un champ magnétique canalisé par le circuit magnétique.

Electrostatique : L'électrostatique (L'électrostatique traite des charges électriques immobiles et des forces qu'elles exercent entre elles,...) traite des charges électriques immobiles et des forces qu'elles exercent entre elles, c’est-à-dire de leurs interactions. Celle-ci peut être utilisée pour former la lévitation électrostatique, qui est le processus consistant à utiliser un champ électrique pour soulever un objet chargé et de contrer les effets de la pesanteur.

Electrodynamique : L'électrodynamique (L'électrodynamique est la discipline physique qui étudie et traite des actions dynamiques entre les courants...) est la discipline physique qui étudie et traite des actions dynamiques entre les courants électriques. Cependant la lévitation électrodynamique (ou EDS), correspond à une lévitation magnétique mettant en jeu des supraconducteurs.

Ferromagnétique : Le ferromagnétisme est la propriété qu'ont certains corps de s'aimanter très fortement sous l'effet d'un champ magnétique extérieur, et pour certains même de garder une aimantation importante même après la disparition du champ extérieur. (Exemples : Fer, Cobalt, Nickel)

Lévitation acoustique : La lévitation acoustique est une méthode permettant de suspendre la matière dans un milieu en utilisant la pression du rayonnement acoustique à partir d'intenses ondes sonores dans le milieu.

Lévitation aérodynamique : La lévitation aérodynamique est une méthode de lévitation permettant de suspendre la matière dans un milieu en utilisant la pression des gaz.

MagLev : De l’anglais « Magnetic Levitation », désigne donc un système utilisant le procédé de lévitation magnétique.

Moteur linéaire synchrone : Le moteur linéaire synchrone du système de sustentation magnétique Transrapid est utilisé à la fois pour la propulsion et pour le freinage. Il fonctionne comme un moteur électrique rotatif dont le stator est à ciel ouvert et s'étend sous la voie de guidage. À l'intérieur des bobinages du moteur, le courant alternatif génère un champ magnétique qui déplace le véhicule sans contact. Le système de propulsion dans la voie de guidage est activé uniquement dans la section où le véhicule fonctionne. La vitesse peut être réglée en continu en faisant varier la fréquence du courant alternatif. Si la direction du champ de déplacement est inversée, le moteur devient un générateur qui freine le véhicule, sans aucun contact. L'énergie de freinage peut être réutilisée et réinjectée dans le réseau électrique.

Pale : Désigne l’hélice d’une éolienne

Rotor : Partie mobile d’un moteur

Stator : Partie fixe d’un moteur

Supraconducteur : Un supraconducteur est un matériau. En dessous d’une certaine température, il acquiert deux propriétés : Il s’oppose à la pénétration d’un champ magnétique extérieur (diamagnétisme parfait), et il est le siège de courant électrique sans dissipation d’énergie, il n’a donc plus aucune résistance électrique.

Supraconductivité : La supraconductivité est un phénomène qui a lieu à des températures très basses et pour lequel un matériau perd toute résistance électrique. Alors si on applique les supraconducteurs devenus des diamagnétiques parfaits, dans un champ magnétique et au dessus de la température critique, l'aimant lui-même est alors repoussé et lévite au-dessus du supraconducteur.

Température critique : On utilise ce terme pour désigner la température à laquelle un matériau supraconducteur acquiert ses deux propriétés fondamentales. Cette température, qui dépend du matériau, varie entre 0 et 90 Kelvin, soit environ entre -273°C et -180°C. Cependant, grâce aux progrès de la science, on réussit à réaliser des matériaux qui ont une température critique de plus en plus élevée.

Turbine : Ensemble stator-rotor qui constitue la partie active d’une éolienne.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site