a) Raison de mise à l’arrêt du Transrapid en Allemagne

 

          Bien que le Transrapid ait été adopté par la Chine en 2003 pour une ligne joignant le centre ville de Shanghai à son aéroport, le projet de construction en Allemagne d'une ligne du train magnétique a été abandonné, faute de crédits suffisants. Les coûts des travaux seraient en effet deux fois plus élevés que prévus, soit 3.5 milliards d’euros au lieu de 1.85 milliards. De plus, un accident survenu lors de tests et entraînant la mort d’une quinzaine de personnes en septembre 2006 entrava également les projets du gouvernement Allemand. Bien que la société d’exploitation du train mette l’accident sur le compte d’une erreur humaine, on peut imaginer qu’une telle collision aurait pu être amoindrie, voire évitée si un chauffeur avait été présent. De plus, la concurrence du Transrapid est grande, et le principal argument de vente du Transrapid qui est sa très grande vitesse fut peu à peu effacé par les performances d’autres exploitations commerciales, comme le TGV.

 

 

Transrapid accidenté en Allemagne

 

 

          Mais le budget reste la principale raison de l’arrêt de la ligne Transrapid en Allemagne. En effet, bien qu’une partie de l’énergie soit économisée grâce à l’absence de frottements, les matériaux ferromagnésiens et les électroaimants employés en si grande quantité sont fort coûteux. Il semble que l’un des principaux obstacles à l'application de la lévitation magnétique réside dans les sommes d’argents nécessaires à son déploiement. En effet les projets en rapport avec ce phénomène nécessitent des moyens colossaux, en raison des matériaux, et des technologies mises en oeuvres. Du côté de la Chine, le projet d’extension du train a été suspendu suite à certaines plaintes de citoyens qui soupçonneraient le Transrapid d’émettre des radiations menaçantes pour les riverains.

 

 

 

 

Suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site